Pressés de rentrer à la maison …!

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les fantaisies d’Eole ne sont pas faites pour ménager les nerfs de cette cinquantaine de marins de la TRANSAT AG2R LA MONDIALE qui cravachent dur depuis déjà près de 14 jours pour s’approprier la meilleure route qui les mènera à la place que tous convoitent et quasi presque tous sont capables de pouvoir s’accaper, la plus belle : la première ! Sinon se partager les deux autres plans du podium. Les autres gagneront les plaisirs que leur auront proccurés les jours de traversée, en solitaire, à deux, bien nourris d’une complicité de tout instant, pour braver des rafales de vent un peu trop fortes, surfer sur des vagues sans fin, rêver au clair de lune, ou encore méditer en savourant un petit plat fait juste pour eux en attendant la moindre brise. Ceux que procurent l’instant quand sur posent sur la terre ferme les deux pieds.

La flotte s’étale du Nord au Sud et les stratégies se partagent au fil des heures depuis hier en deux camps désormais bien dessinés, le Sud, Le Nord, d’autres se risqueront-ils au centre ? Les défauts de vent annoncés écriront les réponses que chacun redoute, mais vers le Nord, il leur tarde de rentrer à la maison à nos deux enfants du pays : Miguel DANET sur CONCARNEAU SAINT BARTH (avec son coéquipier Damien Cloarec) et Richard LEDEE sur MemoireStBarth.com” (et son coéquipier Christophe Lebas). Les remontées osées quant elles ne sont pas spectaculaires (MémoireStBarth.com de la 25ème place, il y a encore quelques jours à la 10ème place au classement general” du 02 mai 2010. 05 h viennent sublimer l’engouement porté a terre par bon nombre de marins d’un jour ou de toujours et ne font que multiplier les effets et la hargne de gagner de ces deux valeureux sur un terrain qu’ils connaissent très bien puisqu’ayant déja fait la route à eux deux trois fois. Pressés de rentrer à la maison les bonhommes, de retrouver quelques bons petits plats tout chauds au milieu des siens et des autres pendant que (tous) les autres plongent vers le Sud.

 La stratégie gagnante sera connue véritablement quand le premier aura franchi la ligne d’arrivée que s’apprête à mettre l’organisation à l’entrée du port de Gustavia. D’ici la ? Les tambours rouleront, les chapelets s’égrenneront, les enfants retiendront leur souffle et les derniers marins du temps du colportage et des traversées à vue  ausculteront avec le recul de vieux renards de la mer, les oscillations des uns et des autres face à une bulle qui ne lâche pas de vent. Une bulle qui leur cache avec tant de clarté la vue de l’îile tant désirée.

N’hesitez pas / encouragez les
Blog MemoireStBarth.com
Concarneau-Saint Barth

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.